Chéloïdes

Chéloïdes

Une chéloïde, ou cicatrice chéloïdienne, est une forme de cicatrice résultant d’une excroissance du derme au niveau d’une blessure guérie. Elle se présente sous forme de lésions fermes, caoutchouteuses ou des nodules brillants, fibreux et sa couleur varie du rose au chair ou du rouge au brun foncé (pour les peaux noires).

Une cicatrice chéloïde est bénigne, non contagieuse et généralement accompagnée de fortes démangeaisons, voire de douleurs vives ; sa texture évolue dans le temps. Dans les cas les plus graves, elle peut affecter le mouvement de la peau.

BIOSKINCARE: Réduire ces cicatrices disgracieuses

Ces lésions bénignes mais indésirables font suite à des traumatismes divers, qu’ils soient « volontaires » (césarienne, vaccin, piercing…) ou involontaires (brulûres, acné sévère…).

Ces cicatrices sont très boursouflées et volumineuses, rouges, dures, et démangent beaucoup.

C’est l’évolution dans le temps qui permet de distinguer:
– Une cicatrice chéloïde, qui n’a aucune tendance à l’amélioration spontanée et qui reste stable ou même s’aggrave avec le temps.
– Une cicatrice hypertrophique, qui s’améliore spontanément en 2 ou 3 ans.

Ces cicatrices touchent le plus souvent les Populations Noires et Asiatiques.

Elles apparaissent au niveau de la blessure originelle, et plus particuliérement sur le visage, la région pectorale et les deltoides.

Qu’est ce qu’une Cicatrice Chéloïde?

C’est une Cicatrice s’élargissant progressivement, saillie et de forme irrégulière, conséquence d’un excès de formation de collagène dans le derme pendant la réparation du tissus conjonctif.

Plus simplement, c’est une cicatrice volumineuse et inesthétique survenant de façon imprévisible après une incision chirurgicale ou une plaie.

Ces élevures de la peau, comparées aux pinces de l’écrevisse, s’accompagnant quelquefois de ramifications, correspondent à une hypertrophie, c’est-à-dire une exagération d’une cicatrice survenant après un traumatisme de la peau.

Qu’est ce qu’une Cicatrice Hypertrophique?

C’st une cicatrice saillie ressemblant à une cicatrice chéloïde mais qui ne s’étend pas aux tissus voisins.

Aprés une croissance excessive du tissu de cicatrisation, elle amorce une phase d’aplanissement en plusieurs mois puis disparaît progressivement, mais pas complétement.

Pourquoi ces cicatrices?

On ignore encore actuellement pourquoi surviennent ces cicatrices hypertrophiques et chéloïdiennes. Parmi les facteurs de risque connus qui favorisent leur survenue, il faut citer

Les Populations Noires et Asiatiques, qui sont beaucoup plus souvent atteintes que les Populations Blanches.

L’âge jeune. Très fréquentes chez les enfants, les cicatrices hypertrophiques sont rares chez les personnes âgées.

Certaines parties du corps : région du sternum, des épaules, cou, lobules d’oreilles (un simple percement de lobule pour boucles d’oreilles peut entraîner de très volumineuses cicatrices chéloïdes), partie inférieure du visage.